Qui sommes-nous ?

Béatrice

fondatrice et associée
Issue du monde de la mode et toujours au plus près de la création, Béatrice coordonne la réalisation des projets.

En savoir +

Diplômée de Penninghen (Ecole supérieure d’arts graphiques de Paris), Béatrice Boué exerce depuis 20 ans dans le secteur de la mode et du luxe. Elle a débuté sa carrière en tant que styliste et responsable de collection chez Capucine Puerari puis pour Marithé & François Girbaud. Elle rejoint la Maison Courrèges au milieu des années 1990 et participe au redéploiement de la marque en oeuvrant au développement produits (accessoires – parfums & cosmétiques). Elle dirige et développe ensuite les licences à l’international pour cette Maison avant d’en devenir la Directrice Générale de 2004 à 2010.

Son parcours l’a doté d’une excellente connaissance du tissu des PMI européennes dans les secteurs de la mode et du luxe. Occupant successivement des postes de création, de production puis de direction, elle a développé un regard transversal sur l’ensemble des étapes de conception et de commercialisation d’un produit. Ce parcours lui aussi permis d’être un observateur privilégié des relations au sein de l’entreprise mais aussi avec les partenaires extérieurs en France et à l’international.

Toujours en collaboration avec des créateurs, elle s’est en permanence efforcée de trouver le point d’équilibre entre les aspects financiers et la dimension artistique qui constitue la raison d’être de chacune de ces maisons parisiennes. Riche de cette expérience et de ce savoir-faire, elle souhaite aujourd’hui intégrer l’éco-conception à chaque étape de la vie d’un produit, et s’est spécialisée, à ce titre, dans l’écologie industrielle.

Hugues

co-fondateur et associé
en charge des recherches
et de la communication

En savoir +
Après avoir travaillé au porte-parolat du Ministère des Affaires Etrangères et en tant qu’attaché de presse en Inde, Hugues Jacquet a développé une expertise dans le domaine de la communication et de la presse. Une bonne communication repose sur une seule règle : une connaissance sérieuse, entière et intégrée des dossiers en amont. Les volets recherches et communication de son poste sont donc intimement liés.

Il maintient une veille d’information permanente dans les trois domaines du développement durable, environnemental et socio-économique. Le développement durable en général et l’éco-conception en particulier souffrent souvent d’une communication biaisée ou aléatoire venant nuire à l’ensemble des actions entreprises dans ce secteur. Mieux communiquer implique la transparence sur l’ensemble des étapes, l’explication claire des process et de leur évolutions dans le temps, il n’y a que rarement des solutions immédiates ou évidentes…

Diplômé en Science politique (IEP Grenoble/master Sorbonne), il est aussi titulaire d’un master de recherche en Histoire de l’art. L’œil exercé par ses travaux sur les savoir-faire d’excellence et la pratique manuelle, il intervient aussi en tant que conseil dans la direction artistique des projets.

 Il est l’auteur de « L’intelligence de la main » (2011) aux éditions L’Harmattan.

Dominique

co-fondateur et associé,
Un comptable à la fibre sociale et environnementale très développée.

En savoir +
Après des études d’expertise comptable, il exerce d’abord en cabinet d’audit où il se forge ses premières convictions, puis au sein d’un institut international de recherche nucléaire. Mais c’est dans le secteur ultra-concurrentiel des télécoms qu’il réalise qu’innovation en management des ressources humaines et innovation comptable sont étroitement liées.

Occupant durant huit ans les fonctions d’auditeur comptable et de Secrétaire de Comité d’Entreprise du groupe Liberty Surf devenu Tiscali France puis Telecom Italia France, il mène de front ses activités de manager d’équipe comptable et pilote de l’implémentation des systèmes informatiques de gestion d’un côté, et de négociateur, partenaire social de l’autre.

Cette double compétence vient s’associer à une forte conviction : la RSE nécessite et légitime l’innovation comptable. Il s’intéresse à l’influence que peut avoir la comptabilité environnementale sur le management d’entreprise. Influence tant sur le mode de gestion comme support à la prise de décision (planification, contrôle et évaluation des performances des gestions environnementales mises en œuvre) que sur le mode de communication de ces nouvelles informations à l’attention de toutes les parties prenantes.

Il entend ainsi augmenter le stock de connaissances collectées, traitées et diffusées en favorisant l’implantation d’un système de management environnemental s’appuyant sur des données que la comptabilité traditionnelle ne prend pas en compte. La mise en œuvre d’un système de contrôle de gestion pour évaluer l’efficacité d’un nouveau procédé permettrait de produire des informations quantitatives et qualitatives nouvelles qu’elles soient financières, sociales ou environnementales.

François

co-fondateur et associé,
Pour l’analyse financière (et des festivals de poésies contemporaines quand il a le temps !)

En savoir +
Diplômé d’un Magistère Banque Finance Assurance, d’un DESS Droit privé et d’un DEA Economie Finance à Dauphine, François Massut travaille depuis 2004 au sein de la Caisse des Dépôts et Consignations dans l’industrie du capital investissement. et plus spécifiquement dans la sélection de fonds dédiés au financement des PME ( capital risque, capital développement, et capital transmission)

Pour Oolaloop SAS, François Massut apporte son expertise financière, stratégique et juridique aux différentes étapes d’un projet depuis sa conception, sa réalisation et son suivi dans le temps. Il n’y a pas de projet durable sans une réflexion poussée sur son économie et les moyens financiers et stratégiques requis pour y parvenir. Ils sont les préalables essentiels pour accompagner l’évolution d’une idée vers sa réalisation et son déploiement dans le temps.

Passioné de poésie – il est originaire de Charleville-Mézière – il organise des manifestations réunissant poètes, artiste et musiciens pour des rencontres internationales ou des lectures plus intimes. C’est à chaque fois une invitation à découvrir des univers différents venant troubler les frontières artificiellement posées entre les champs artistiques. Poètes, vidéastes, acteurs, scénographes, musiciens – reconnus ou émergents – participent à ces manifestations pour en faire une oeuvre collective. C’est à nouveau l’intelligence commune, celle de la diversité et de l’échange, qui est mise en avant.